Le spectre des lumières – 2019

Œuvre d’art publique permanente pour l’Assemblée nationale du Québec

Installation luminocinétique et sonore
Aluminium, peinture électrostatique, capteurs de présence, éclairage DEL , contrôle DMX, hauts-parleurs
Hauteur : 2.7m – Largeur : 3.2m – Longueur : 17m

 

 

« L’œuvre évoque les recherches scientifiques de Newton sur le mouvement et la lumière comme élément préalable au siècle des Lumières, période de découvertes et d’émancipations scientifiques, artistiques, philosophiques, sociales et politiques. Ici, le spectre lumineux fait écho à l’ensemble du spectre des idées présentes dans les débats politiques qui s’expriment dans l’enceinte de l’Assemblée nationale du Québec. »

 

LE SPECTRE DES LUMIÈRES est une installation permanente, luminocinétique et sonore, conçue pour un lieu de passage : un tunnel en sous-sol reliant le nouveau pavillon d’accueil à l’hôtel du Parlement de l’Assemblée nationale du Québec.

Une structure constituée de 360 lignes diagonales de lumière DEL RVB recouvre les murs et le plafond de l’espace. Cette structure d’aluminium, peinte d’un blanc immaculé, se déploie tel un vortex en mouvement. Dans un premier temps, l’espace s’illumine sous l’effet d’un éclairage blanc neutre modulé suivant des variations sonores évoquant la nature tranquille bercée par le vent. L’aspect naturel du son place le visiteur au centre d’une expérience familière et poétique qui évoque un état de flottement : un espace-temps à la lisière entre deux mondes. L’augmentation graduelle de l’achalandage a pour effet de déclencher une succession de sonorités qui se déplacent grâce un système d’enceintes acoustiques encastré dans le plafond, spatialisant le son. La synchronicité entre le déplacement du son dans l’espace, le mouvement lumineux perceptible et le flux des visiteurs dans le tunnel est alors à son plein potentiel. À ce moment, les modulations de l’éclairage révèlent les couleurs du spectre de la lumière visible sous le blanc initial. Les ondulations de l’ensemble suivent un ratio proportionnel aux différentes longueurs d’onde associées à chaque couleur du spectre de la lumière visible qui s’étend du rouge (650nm) au violet (400nm).

 

Collaborateurs au projet :

Électrotechnique et programmation : Thomas Ouellet Fredericks
Composition sonore originale : Uberko
Spatialisation sonore : Patrice Coulombe
Fabrication et dessins techniques avancés: Les boitiers Custom Metal
Installation et consultation : Ludovic Boney
Intégration : Ghislain Brodeur
Ingénerie : Concept Paradesign
Installation Électrique : Revenco

 

L’idée du Nord – 2020 | Utopie – 2020 | Le spectre des lumières – 2019 | Lux Obscura – 2017 | LOOP – 2016 | Les chargeurs de potentiel – 2016 | Le Grand Bleu du Nord – 2015 | Organicus, 2011 | Life Saver – 2014 | Sérénade – 2012 | Être bien encadré – 2013 | Longueur d’onde – 2011 | Mouvement de masse – 2010 | Faire la vague – 2009 |