L’idée du Nord – 2020

Œuvre d’art publique pour l’Amphithéâtre de Gatineau

Installation luminocinétique
Aluminium, peinture électrostatique, éclairage DEL , contrôle DMX
Hauteur : 14m – Largeur : 8m – Profondeur: 1m

 

 

« On imagine découvrir, dans le Nord, ces deux grands rêves de l’homme, L’Eldorado et l’Utopie. L’Eldorado et L’Utopie se trouvent toujours dans des endroits inconnus. »  The Idea of North – 1967

 

L’IDÉE DU NORD est un projet d’installation luminocinétique qui évoque une expérience immersive et poétique de la nordicité. L’œuvre en mouvement, au comportement lumineux dynamique, invite les spectateurs au cœur d’un environnement expérientiel et hypnotique. L’œuvre en deux temps, diurne et nocturne, est un geste fort qui propose une expérience à grande échelle s’intégrant en continuité avec l’architecture existante du bâtiment. L’intension est de créer un contraste visuel fort qui s’affirme, de près comme de loin, aux utilisateurs de l’Aréna Gertin et de la future esplanade du Site de la Cité.

La forme de l’oeuvre évoque la topographie d’une plaine enneigée où se forme une série de congères sculptées sous la force du vent qui s’engouffre. L’installation est composée d’une succession d’interstices linéaires, d’un d’un blanc maculé, qui s’animent au gré des déambulations. La perspective de l’oeuvre passe du bidimensionnel au tridimensionnel à mesure que l’entrelacement des lignes dans l’espace s’organise selon les points de vue adoptés par le visiteur. La matérialité de l’oeuvre est accentuée et mise en mouvement grâce à l’utilisation de luminaire à flux directionnel. L’éclairage blanc ainsi projeté, au travers de la structure d’aluminium peint, produit un contraste d’ombre et de lumière qui accentue la perception volumétrique de l’oeuvre. En mode nocturne, s’ajoute un mouvement lumineux en rétroprojection qui évoque le rythme et les couleurs caractéristiques aux aurores boréales. Le comportement lumineux de l’oeuvre s’active selon une composition algorithmique générative.

Le titre de l’œuvre réfère au documentaire radio expérimental The Idea of North produit par le pianiste canadien Glen Gould en 1967. Le Nord a fourni à Gould un sujet idéal pour son documentaire dans lequel cinq voyageurs présentent des vues contrastées du Nord canadien. La pièce fait appel à la technique idiosyncrasique de Gould qui consiste à jouer simultanément la voix de deux personnes ou plus de façon à créer un environnement sonore unique qui se situe entre conversation et musique. Gould appelait cette méthode “contrapuntial radio”. Au-delà du thème de la nordicité, je m’inspire aussi de la méthode “contrapuntal” , du documentaire de Gould pour la composition formel et conceptuel de L’idée Du Nord. Je cherche à construire un projet qui agit sur plusieurs niveaux perceptuels, qui propose différente lecture ou récit possible et dont la forme est évolutive.

 

Collaborateurs au projet :

Électrotechnique et programmation : Thomas Ouellet Fredericks
Fabrication : Custom Métal
Panneaux de contrôle : Alliance Contrôle
Ingénierie : Concept Paradesign
Intégration : Ghislain Brodeur
Électrique : RGF

L’idée du Nord – 2020 | Utopie – 2020 | Le spectre des lumières – 2019 | Lux Obscura – 2017 | LOOP – 2016 | Les chargeurs de potentiel – 2016 | Le Grand Bleu du Nord – 2015 | Organicus, 2011 | Life Saver – 2014 | Sérénade – 2012 | Être bien encadré – 2013 | Longueur d’onde – 2011 | Mouvement de masse – 2010 | Faire la vague – 2009 |